Cancer du sein et cancer gynécologique : comment repérer les symptômes ?
57
post-template-default,single,single-post,postid-57,single-format-standard,qode-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,pitch-ver-1.8, vertical_menu_with_scroll,grid_1300,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
Signes du cancer du sein

Prévention : décryptez les signaux d’alerte

Etre attentive à sa féminité est un excellent moyen de déceler les symptômes du cancer féminin. Si, pour le cancer du sein, des signaux, tels qu’une boule suspecte ou un changement d’aspect de votre poitrine, doivent vous inciter à consulter très rapidement, les symptômes des cancers de l’appareil reproducteur sont plus pernicieux. Décryptage.

Cancer du sein : une transformation de la poitrine pour symptôme

Boule suspecte : une grosseur à ne pas négliger

C’est en inspectant régulièrement vos seins, par autopalpation, que vous agirez efficacement contre les risques de développer un cancer.

En premier lieu, vous devez surveiller l’apparition de toute masse suspecte. En particulier, une boule fixée dans le sein, et donc non mobile, non douloureuse, dure et dont les contours irréguliers doivent éveiller vos soupçons. Prolongez toujours cet auto-examen jusqu’aux aisselles, une masse peut parfois s’y loger.

Pas de panique, dans 4 cas sur 5, les grosseurs examinées sont bénignes. Cependant, si une boule anormale est détectée par la patiente ou par mammographie, il est nécessaire d’effectuer un prélèvement pour analyse.

Deux options sont possibles en fonction du cas, de la localisation de l’anomalie et du diagnostic suspecté.

La cytoponction: réalisée à l’aide d’une petite aiguille, par un médecin et sans douleur

La biopsie: le prélèvement d’un petit fragment de tissu, parfois sous anesthésie générale

Transformation de votre poitrine : les modifications à surveiller

Pour une prévention efficace, observez également l’aspect de votre poitrine. Certains changements sur votre sein ou votre mamelon doivent éveiller votre méfiance :

Aspect peau d’orange sur le sein

Sein ridé qui perd son galbe

Rougeur, peau qui pèle sur le sein

Sensation de vive chaleur

Mamelon qui pointe vers l’intérieur

Ecoulement par le mamelon sans compression

Apparition de crevasses sur l’aréole ou changement de pigmentation

En cas de doute, consultez votre médecin qui saura vous aiguiller. Le dépistage, inclus dans votre Assurance Cancer Féminin, vous apportera également une réponse fiable.

Dans 4 cas sur 5, les grosseurs examinées sont bénignes

Cancer de l’appareil reproducteur : des symptômes moins évidents

Parce qu’ils peuvent associés à différents maux, les symptômes liés aux cancers de l’ovaire, de la vulve, du vagin ou de l’utérus sont plus difficiles à identifier. Là encore, être à l’écoute de son corps est indispensable, au même titre qu’un suivi régulier par votre médecin généraliste ou votre gynécologue.

Contrairement au cancer du sein, le cancer de l’ovaire, au palmarès des pathologies féminines, ne dispose pas de test de dépistage fiable. Ainsi, la combinaison de facteurs typiquement féminins doit vous inciter à consulter. Parmi les facteurs clés :

un gonflement de l’abdomen,

une envie irrépressible d’uriner,

des douleurs pelviennes,

une constipation régulière,

ne perte de poids infondée.

De même, douleurs pendant les rapports sexuels, écoulements vaginaux accrus ou odorants, fuite d’urine, démangeaisons fréquentes, gonflements ou lésions du sexe peuvent résulter d’un cancer utérin, vaginal ou vulvaire.

En outre, votre forme générale peut être directement affectée par un cancer féminin. C’est pourquoi si vous constatez une perte d’appétit sans motif ou encore un essoufflement permanent, parlez-en à votre médecin au plus vite.

Attention, signal d’alarme :

Une boule suspecte sur le sein ou sous l’aisselle

Une modification de l’aspect de la poitrine ou une sensation de chaleur vive

Des saignements anormaux, perte odorantes, douleurs pelviennes ou une envie d’uriner exacerbée

En cas de doute, je consulte mon médecin traitant ou mon gynécologue

Aucun commentaire

Laisser un commentaire :