Suivi psychologique : une étape indispensable dans la guérison d’un cancer féminin
1670
post-template-default,single,single-post,postid-1670,single-format-standard,qode-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,pitch-ver-1.8, vertical_menu_with_scroll,grid_1300,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
suivi-psychologique-cancer-feminin

Suivi psychologique : un des ingrédients clés du succès

Le cancer est une maladie particulière, qui touche non seulement votre corps mais aussi votre psychisme, tel un ouragan qui bouleverse votre vie. Ainsi, il est essentiel de recourir à un suivi psychologique pour ses libérer de ses angoisses et questions. Avoir un lieu à soi, où parler en toute liberté, vous aidera à sortir victorieuse de l’épreuve du cancer féminin.

Cancer féminin : pourquoi un suivi psychologique ?

Votre conjoint, vos proches sont certes là pour vous entourer, mais ils rencontrent leurs propres difficultés et parfois vous n’osez pas leur montrer votre faiblesse et exprimer ouvertement vos angoisses et vos doutes face à la maladie.

Un professionnel de l’écoute peut alors prendre le relais et vous offrir un temps et un lieu rien que pour vous, où vous serez encouragée à parler de votre moi intime, entendue dans toutes les dimensions de votre être, soutenue dans votre lutte et comprise dans vos moments de découragement.

Pouvoir parler et se sentir écoutée, sans jugement, fait à ce point partie du traitement du cancer que des psycho-oncologues interviennent désormais dans les hôpitaux.

Où peut-on bénéficier d’un suivi psychologique ?

Dans la plupart des hôpitaux où sont soignés les cancers exercent des psycho-oncologues, qui sont des médecins psychiatres ou des psychologues formés en cancérologie. Vous pouvez librement demander à les consulter si vous en éprouvez le besoin. Il suffit pour cela de l’intégrer à votre parcours de soin personnalisé.

Si vous êtes à l’aise avec lui, vous pouvez aussi parler avec votre médecin généraliste, qui a l’avantage de déjà connaître votre contexte professionnel et familial. Il peut également vous orienter vers un psychiatre ou un psychologue en ville, si vous préférez être suivie en dehors de l’hôpital. Notez que ces consultations sont couvertes par votre Assurance Cancer féminin, qui elle même intégrant une prestation de suivi psychologique.

Il existe encore des CMP, ou centres médicaux-psychologiques, où psychiatres et psychologues donnent des consultations gratuites. L’essentiel est que vous trouviez « votre » lieu, celui où vous serez bien et vous sentirez comprise.

Un professionnel de l’écoute peut prendre le relais

Quels bénéfices attendre d’un suivi psychologique ?

Avec un thérapeute à votre écoute, vous avez la liberté d’aborder n’importe quel thème, qu’il soit directement lié à votre cancer ou que la situation présente fasse écho à un vécu plus ancien.

Dans un premier temps, vous pourrez laisser libre cours à ressentis : difficulté à vivre les traitements, peur de perdre votre féminité, peur de ne jamais guérir, sentiment d’injustice, tentation de baisser les bras…

Ensuite, allégée d’une partie de votre fardeau, vous pourrez, en compagnie de votre thérapeute, vous tourner vers l’avenir et faire le bilan de vos ressources afin d’aiguiser vos capacités à rebondir pour mieux faire face à la maladie. Vous pourrez alors envisager de donner un sens à l’épreuve qui vous frappe et rassembler votre énergie pour mieux vous battre et gagner.

Si ces consultations ont vocation à vous soulager en priorité, il est parfois de bon ton d’y intégrer votre conjoint sur un temps donné. Cela vous permettra, par exemple, d’aborder les problématiques liées à l’intimité du couple ou encore les craintes de votre partenaire. Une consultation dédiée n’est pas à exclure.

Le soutien psychologique : mon réconfort perso !

Je me crée un espace où déverser mes craintes, mes angoisses et mes trop-pleins émotionnels

J’avance, avec l’aide d’un pro, et sans accabler mes proches…

Je fais appel à un psycho-oncologue, dans le cadre de mon parcours de soin personnalisé

Je privilégie un psy en ville, couvert par mon Assurance Cancer Féminin, si je le souhaite

Aucun commentaire

Laisser un commentaire :