Hystérectomie, tumorectomie, mastectomie : quelle chirurgie pour soigner un cancer féminin ?
1767
post-template-default,single,single-post,postid-1767,single-format-standard,qode-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,pitch-ver-1.8, vertical_menu_with_scroll,grid_1300,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
intervention chirurgicale tumeur

Intervention chirurgicale : une frappe localisée sur la tumeur

Dans de nombreux cancers féminins, une intervention chirurgicale est proposée aux patientes. Cet acte de chirurgie peut être léger et très localisé ou plus lourd. Il importe de comprendre pourquoi une intervention vous est proposée et quel est son but afin d’opter en toutes connaissances de cause pour ce traitement lors de votre parcours de soin personnalisé.

La chirurgie, un traitement phare des cancers féminins

La chirurgie occupe une place importance dans le traitement des cancers féminins. Toutefois, le fait qu’une intervention chirurgicale vous soit proposée est d’un bon pronostic. En effet, son but est d’intervenir directement sur la tumeur et de l’éradiquer de la manière la plus complète possible.

Dès lors, la chirurgie augmente considérablement vos chances de guérison. De plus, le geste chirurgical lui-même est effectué par des équipes hautement spécialisées, vous garantissant une excellente prise en charge.

Selon les types de cancers (invasifs, non invasifs, types des cellules cancéreuses…), leur stade d’évolution et parfois votre âge, une chimiothérapie et/ou une radiothérapie adjuvantes peuvent vous être proposées afin d’achever de mettre tous les atouts de votre côté.

La chirurgie augmente considérablement les chances de guérison

Quelle chirurgie pour quel cancer féminin ?

La conisation

La conisation du col de l’utérus est employée en cas de lésion précancéreuse ou parfois pour un cancer du col débutant. Elle s’effectue par voie vaginale et a pour objectif de supprimer totalement les lésions en préservant le col Cet acte chirurgical entraîne très peu de suites opératoires et permet de mener à bien des grossesses ultérieures.

L’hystérectomie

L’hystérectomie, ou ablation de l’utérus, est proposée notamment dans les cancers de l’endomètre (paroi de l’utérus) et dans les cancers du col ayant dépassé le stade de la conisation. Selon les raisons de l’hystérectomie, le col de l’utérus est conservé ou pas. Beaucoup plus rarement, il arrive que la partie supérieure du vagin doive être enlevée.

Dans certains cas, l’hystérectomie peut être réalisée par voie vaginale, ne laissant aucune cicatrice et minimisant les suites opératoires. Sinon, l’intervention est réalisée en incisant l’abdomen. En cas de cancer des ovaires ou des trompes, l’hystérectomie peut être effectuée en sus de l’ablation des organes touchés.

L’hystérectomie effectuée pour cancer de l’endomètre ou du col de l’utérus entraîne la plupart du temps une guérison complète de ces cancers.

La tumorectomie

La tumorectomie est une intervention réalisée sur le sein afin d’enlever la tumeur tout en conservant le sein. Chaque fois que possible, cette chirurgie conservatrice est privilégiée par rapport à la mastectomie qui consiste à enlever un sein.

Dans certains cas, l’équipe médicale peut donner à la patiente le choix entre les deux interventions : une tumorectomie, toujours suivie d’une radiothérapie, ou une mastectomie. Dans de nombreux cas, les deux types de traitement offrent des chances identiques de guérison.

Les mots à retenir :

Conisation : traitement d’un cancer de l’utérus, diagnostiqué à un stade précoce

Hystérectomie : traitement d’un cancer de l’endomètre avancé, par ablation de l’utérus

Tumorectomie : traitement localisé d’un cancer du sein précoce, par suppression des cellules cancéreuses.

Mastectomie : traitement d’un cancer du sein par l’ablation de celui, de manière à stopper la propagation des cellules cancéreuses.

Aucun commentaire

Commentaires fermés.