Cancer féminin : comptez vous parmi les femmes à risque ?
1703
post-template-default,single,single-post,postid-1703,single-format-standard,qode-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,pitch-ver-1.8, vertical_menu_with_scroll,grid_1300,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
Cancer du sein : êtes-vous concernées ?

Cancer féminin : êtes-vous dans la cible ?

Qu’il touche le sein, l’ovaire ou l’utérus, un cancer féminin met à mal notre féminité. Certaines femmes ont statistiquement plus de risques de d’autres de développer cette maladie.

Et vous, êtes-vous dans la cible ?

Cancer du sein : les femmes ménopausées, plutôt sédentaires…

Plusieurs études ont mis en évidence que les femmes sont plus exposées au cancer du sein à partir de 50 ans. En effet, plus de deux tiers des cancers du sein se déclarent à partir de cet âge.

En outre, les femmes dont les mères, sœurs, tantes ou grand-mères ont eu un cancer du sein ont deux fois plus de risques que les autres de développer un cancer elles aussi.*

Parmi les autres facteurs de risques :

Avoir développé un carcinome in situ (anomalie précancéreuse du sein),

Etre mère après 30 ans, ou ne jamais avoir eu d’enfant

Avoir eu ses règles avant l’âge de 12 ans

Les mauvaises habitudes : tabagisme, obésité, surpoids, sédentarité et consommation de plus de 3 verres d’alcool par semaine.

Certaines dépenses liées au cancer féminin ne sont pas prises en charge.

Cancer de l’ovaire : les femmes de plus de 60 ans à surveiller

Les risques de développer un cancer de l’ovaire progressent avec l’âge. Cette affection touche des femmes de 61 ans en moyenne. L’hérédité est également en cause pour 5 à 10% des cancers de l’ovaire (mutation des gènes BRCA 1 et 2).

D’autres facteurs de risques ont été détectés parmi lesquels :

Avoir une parente proche ayant souffert d’un cancer de l’ovaire ou du sein (mère, sœur). Configuration qui multiplie par 3 les risques de développer ce cancer.

Avoir déjà souffert d’un cancer du sein

Ne pas avoir eu d’enfant, avoir eu des règles avant 12 ans ou une ménopause tardive

Avoir suivi une hormonothérapie substitutive

Appartenir à l’ethnie européenne de l’ouest ou juive

Cancer utérus : vigilance pour les femmes atteintes par le HPV

La quasi-totalité des femmes développant un cancer du col de l’utérus ont contracté le papillomavirus. Un virus qui se transmet par voie sexuelle. Toutefois, les anomalies précancéreuses provoquées par le HPV sont facilement décelables grâce au frottis.

Les femmes les plus à risques sont donc celles qui :

ont multiplié les partenaires sexuels

n’ont pas eu de suivi par frottis régulier tous les 3 ans

fument plus de 15 cigarettes par jour ou subissent le tabagisme passif

ont un système immunitaire affaibli

ont utilisé des contraceptifs oraux plus de 5 ans.

Cancer vulve/ vagin : les séniors en ligne de mire

Les cancers de la vulve touchent plus particulièrement les femmes de plus de 70 ans. Celles qui ont un déficit en œstrogène sont plus concernées. Le cancer du vagin, lui, affecte essentiellement des femmes de plus de 60 ans.

Infection au HPV et antécédents de cancers du col de l’utérus ou de la vulve sont parmi les principaux facteurs de risque. 

Anticiper pour mieux gérer les risques de cancer

Vous faites partie des femmes à risque ? En adoptant une stratégie de prévention, vous aurez toutes les cartes en main pour lutter contre le cancer.

Consultez dès aujourd’hui les conseils de prévention de DA rassemblés dans nos guides à télécharger.

Vous pouvez également agir en souscrivant dès aujourd’hui l’assurance Cancer Féminin, proposée par DA. Une formule grâce à laquelle vous profitez d’un dépistage gratuit.

En cas de diagnostic d’un cancer féminin, vous disposerez d’un service d’assistance pour la prise de rendez-vous, la garde de vos enfants ou encore d’un soutien psychologique. Un capital de 10.000 à 50.000€ vous sera également versé en fonction de la formule choisie.

Le Cancer, je m’en préserve.
Vigilance accrue si :

cancer du sein : j’ai plus de 50 ans, j’ai eu un enfant sur le tard et je suis épicurienne !

cancer de l’utérus : j’ai un HPV, je fume et je suis affaiblie

cancer de l’ovaire : j’ai plus de 60 ans, les cas sont multiples dans ma famille, j’ai déjà eu un cancer du sein

cancer de la vulve / vagin : j’ai plus de 70 ans et un déficit hormonal

Aucun commentaire

Laisser un commentaire :