Après cancer : couple, famille, amis, travail, comment gérer ?
1763
post-template-default,single,single-post,postid-1763,single-format-standard,qode-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,pitch-ver-1.8, vertical_menu_with_scroll,grid_1300,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
reprendre le cours de sa vie après un cancer du sein

Adieu cancer : reprendre le cours normal de ses activités

D’abord rapproché, votre suivi médical s’est réduit à un contrôle annuel… vous pouvez enfin souffler, le cancer est derrière vous. Les grands bouleversements s’achèvent. Il est temps de retrouver votre place au sein du couple, de la famille et au travail. Ce cap vous l’avez attendu, rêvé. Pourtant, le moment venu, vous êtes un peu dépassé. Quelques conseils pour aborder l’après cancer avec sérénité.

Aller de l’avant dans votre vie de couple

Votre cancer a été une épreuve pour vous d’abord, mais aussi pour votre conjoint. Votre vie de couple, votre sexualité, vos projets, toute votre vie commune ont été comme foudroyés. Avec votre retour à la santé, il n’est pas réellement possible d’ignorer tout ce qu’il vous est advenu à tous les deux et de faire comme si de rien était.

Cependant, votre conjoint a pu se sentir délaissé pendant votre maladie et avoir maintenant du mal à admettre que votre couple ne redeviendra pas exactement comme avant, mais va évoluer.

Afin que cette évolution se fasse pour le mieux, le dialogue est indispensable : prenez le temps, tous les deux, d’exprimer l’un à l’autre les sentiments et les émotions que vous avez peut-être tus pendant la période des traitements.

Dans la majorité des cas, avec le temps tout se passera bien et votre vie de couple sortira renforcée de l’épreuve. Parfois, l’accompagnement par un thérapeute de couple est une solution à envisager, ne serait ce que pour amorcer le dialogue.

Reconsidérer vos liens familiaux et amicaux

Le cancer a eu un impact inévitable sur vos relations avec votre famille et vos amis. Vous êtes reconnaissante envers ceux qui ont été présents et aidants pour vous, mais peut-être aussi amère envers certains qui ont pris la fuite, incapable de vous réconforter.

Ne soyez pas immédiatement trop sévère avec ces derniers : souvent, ils se sont sentis maladroits et n’ont su que faire ni que dire. Cependant, ayez avec eux une franche explication : dites-leur combien vous auriez eu besoin de leur soutien, et que vous auriez préféré de simples mots tels « je pense fort à toi » au vide créé par leur absence. Une fois cela dit, peut-être tomberez-vous dans les bras les uns des autres… ou peut-être tournerez-vous une page sur des relations familiales ou amicales dont vous savez désormais ne pas pouvoir attendre grand-chose.

Bon à savoir. Certains centres anticancéreux ont créé des « consultations de guérison », pour aider les patients à abandonner leur identité de malade et repartir à la conquête de leur nouvelle vie.

Afin que cette évolution se fasse pour le mieux, le dialogue est indispensable

Vous investir dans votre carrière professionnelle

Commencez par faire le point sur les bénéfices matériels mais aussi psychologiques que vous retirez de votre travail : salaire, horaires et vacances certes, mais aussi sentiment d’accomplissement, ambiance sympathique, liens avec certains de vos collègues, etc.

Mettez-les alors en balance avec les inconvénients de votre profession et vos frustrations éventuelles : travail non valorisant, pas assez épanouissant, hiérarchie pesante, trop de conflits, pas assez de temps libre, etc. Si la balance penche du côté des avantages, tout va bien : poursuivez votre carrière tout en tirant parti de la lucidité et du nouveau sens des priorités que vous a apportés la maladie.

En revanche, si la balance penche du mauvais côté, rien de vous empêche de reconsidérer votre carrière d’un œil neuf : c’est peut-être le moment de faire un bilan de compétences, d’aller explorer vos vieux désirs enfouis et jamais réalisés, de recenser aussi vos atouts nouveaux, car loin de les amoindrir, la traversée du cancer a certainement aiguisé vos compétences. Une nouvelle carrière s’ouvre peut-être devant vous et votre assurance Cancer Féminin vous permet d’y réfléchir sereinement.

Le changement, c’est maintenant !

Je fais le point avec mon partenaire pour nous libérer des non dits et des angoisses

Je crève l’abcès avec les personnes qui m’ont blessées

J’analyse ma situation professionnelle

Je tente une reconversion pro si ça me tente, grâce au capital de mon Assurance Cancer Féminin

Aucun commentaire

Commentaires fermés.